Les Nations Unies et le Canada

Accueil » Auteurs

Auteurs

Qui

Le Mouvement fédéraliste mondial-Canada est un organisme sans but lucratif voué à la recherche, à l’éducation et au plaidoyer. Les Fédéralistes mondiaux soutiennent l’application des principes du fédéralisme dans les relations internationales afin que la gouvernance mondiale devienne plus équitable, juste et démocratiquement responsable.

John E. Trent est membre du Centre sur la gouvernance de l’Université d’Ottawa, où il était auparavant professeur et directeur du Département de science politique de l’Université. Le professeur Trent est l’ancien Secrétaire général de l’Association internationale de science politique (IPSA), Directeur exécutif de la Fédération des sciences sociales du Canada et Vice-président fondateur du Conseil académique sur le Système des Nations Unies (ACUNS). Il est président du conseil d’administration de WFM (Mouvement Fédéraliste international) Canada.

Lloyd Axworthy est actuellement président du Conseil mondial pour les réfugiés. Il a occupé plusieurs postes au sein du Cabinet fédéral, il a notamment été ministre de l’Emploi et de l’Immigration et ministre des Affaires étrangères. Il est également membre de la Commission sur la Sécurité, la Justice et la Gouvernance Mondiales et coprésident international du Mouvement Fédéraliste International – Institut pour la Gouvernance Mondiale.

David Beer, Surintendant principal (à la retraite), Gendarmerie royale du Canada

Jocelyn Coulon est chercheur au CERIUM, Université de Montréal. Il a servi comme
Conseiller politique principal auprès du ministre des Affaires étrangères du Canada, 2016-2017.

Monique Cuillerier est directrice des communications et des membres du Mouvement fédéraliste mondial – Canada.

Walter Dorn, professeur d’Études de la défense, Collège militaire royal du Canada et
Collège des Forces canadiennes et Président du Mouvement fédéraliste mondial – Canada

Dr. H. Peter Langille est spécialisé dans la résolution de conflits, la défense indépendante et analyse de sécurité, initiatives de paix et opérations de l’ONU. Il a écrit les plans initiaux pour un Centre multinational canadien de formation au maintien de la paix, il a servi l ‘étude gouvernementale de 1995 : « Vers une capacité de réaction rapide pour les Nations Unies » a et développé la proposition pour l’UNEPS. Son dernier livre s’intitule « Developing a United Nations Emergency Peace Service : Meeting our responsibilities to prevent and protect »(New York, Palgrave Pivot, 2015).

Peggy Mason est présidente de l’Institut Rideau et ancienne Ambassadeur du Canada pour le désarmement à l’ONU, avec plus de 20 ans d’expérience formation au maintien de la paix.

Le Brigadier-général (à la retraite) Gregory B. Mitchell a été un officier militaire de carrière ayant achevé cinq missions de maintien de la paix des Nations Unies. Sa dernière position militaire était au Danemark où il était le seul Canadien à commander la Brigade multinationale d’intervention rapide pour les opérations des Nations Unies (SHIRBRIG). Il a ensuite travaillé pour le compte du Département des Opérations de maintien de la paix, l’initiative des enfants soldats de Romeo Dallaire et Centre Pearson pour le maintien de la paix, Ottawa. Il est actuellement directeur exécutif de Peace Operations Consulting, un réseau mondial de professionnels indépendant spécialisés dans les opérations de paix, directeur exécutif du Royal Military Colleges Club du Canada et conseiller en maintien de la paix auprès de l’Association canadienne des vétérans pour le maintien de la paix.

Beth Woroniuk est la coordonnatrice et la cofondatrice du Réseau Femmes, Paix et Sécurité – Canada. Elle fait partie de la coalition canadienne pour les femmes, la paix et la sécurité depuis 2000. Beth est actuellement membre du Comité directeur du Groupe consultatif de la société civile sur les WPS (Women Peace and Security – Femmes paix et sécurité, NDT) de l’OTAN. Avec plus de 25 ans d’expérience en matière de droits des femmes et d’égalité des sexes en tant qu’analyste et militante, Beth a travaillé avec des agences d’aide bilatérales, des entités onusiennes, des banques de développement et des ONG. Elle possède une expertise particulière dans les dimensions sexospécifiques de l’aide humanitaire et du relèvement après un conflit. Beth a récemment rejoint le Fond international pour les femmes MATCH en tant que responsable des affaires politiques.


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s